vendredi 30 septembre 2011

Le verre d'eau

Un jour un conférencier, expliquant la gestion du stress à son auditoire, lève un verre d'eau et demande : "Combien pèse ce verre d'eau ?" 
Les réponses vont de 20 g jusqu'à 500 g. Le conférencier réplique : 
"Le poids absolu de ce verre n'a aucune importance. Tout dépend de la durée que vous essayez de le tenir. Si je le tiens une minute, ce n'est pas un problème. Si je le tiens pendant une heure, j'aurai de la douleur dans mon bras droit. Si je le tiens pour toute la journée, vous allez devoir appeler une ambulance. Dans tous les cas c'est le même poids, mais plus longtemps je le tiens, plus il devient lourd."

Il continue : "Et c'est le même cas avec la gestion du stress. Si on porte un fardeau tout le temps, tôt ou tard, comme le fardeau devient de plus en plus lourd, on ne sera plus capable de continuer. Comme pour le verre d'eau, vous devez le déposer pour un moment et vous reposer avant de le reprendre."

Quand on est frais et dispos, on peut continuer avec son fardeau. Donc, avant de retourner à la maison le soir, déposez votre fardeau de travail. Ne l'apportez pas à la maison. Vous pourrez le reprendre demain. Et si vous partez de la maison, ne l'apportez pas avec vous, vous n'avez pas besoin de ce boulet toute la journée...il sera là au retour et vous aurez l'énergie pour y faire face.
Quel que soit le fardeau que vous portez maintenant, laissez-le pour un moment si vous le pouvez. Relaxez vous. Reprenez-le plus tard quand vous serez reposés. Il vous semblera plus léger ...
Texte reçu par mail d'une amie

2 commentaires:

RChS a dit…

Un belle leçon de vie effectivement. Tout dépend du temps qu'on porte le fardeau et tôt ou tard on finit par craquer.

Un joli blog, je trouve.

RChS

Siham a dit…

Merci RChs :)